Philippe Baret


photo
Philippe Baret est ingénieur agronome des régions tropicales (1986), docteur en génétique quantitative (1995) et professeur ordinaire à l’UCL. Depuis 1997, il y a enseigné l’analyse des systèmes,  la génétique et l’agroécologie . Son groupe de recherche est orienté en priorité sur des dimensions méthodologiques dans des domaines aussi divers que la bioinformatique, la diversité génétique et l’agroécologie. Au sein de l’UCL, Philippe Baret a été co-pilote de la Task Force Développement Durable. Il est membre du Conseil fédéral de Biosécurité et expert auprès de l’EFSA. Il co-pilote  le Certificat inter-universitaire « Agroécologie et transition ».

Il est très engagé aujourd’hui dans une réflexion sur le rôle de l’agroécologie comme alternative à l’agriculture industrielle. Il a co-fondé et présidé notamment le groupe de contact FNRS « Agroécologie ». Il a conduit plusieurs thèses sur les systèmes agricoles en Wallonie et en Afrique. Dans le choix des thèmes de recherche de son équipe, il attache une importance particulière à la caractérisation du fonctionnement de petits systèmes d’agriculture familiale paysanne et aux processus d’innovation et de transition.

150227_CV Baret

Publications

2 réponses sur “Philippe Baret”

  1. Bonjour Monsieur Baret,

    nous voudrions, au travers de ce mail, vous convier à une journée de rencontre théorico-pratique organisée à Vevy Wéron sur la question de l’agroécologie, terme ô combien galvaudé dont nous voudrions pouvoir repréciser les contours…

    En tant que toute nouvelle coopérative maraichère (« Les 3 maraichers ») produisant sur les terres de la ferme de Vévy Wéron en collectivisant nos moyens de productions, nous avons en effet décidé d’organiser une journée de rencontre avec notre clientèle lors de la « semaine bio ».
    Au programme il est prévu :
    – de faire un tour des différentes activités entreprises sur l’espace de la ferme (boulangerie, chèvrerie et activité maraichère).
    – d’expliquer en quoi notre mode de fonctionnement est alternatif et cohérent sur le plan écologique, social et économique.
    – de faire le point sur la question de l’agroécologie aujourd’hui en Belgique et dans le monde sous forme d’une « conférence » dans la salle de spectacle de la ferme.
    – de terminer par une pizza au feu de bois avec les produits cueillis sur le champ (+ bar bien entendu)

    C’est, vous l’aurez compris, dans le cadre de cet état des lieux du concept d’agroécologie que nous aurions apprécié pouvoir compter sur votre présence en tant qu’orateur.
    Tous les membres de notre équipe ayant eu l’occasion de vous entendre sur ces questions (Thomas en tant qu’ancien élève bio ingénieur, François en tant qu’ancien doctorant UCL en sciences po et moi-même en tant que co-fondateur et ancien gérant d’Altérez-Vous), il nous parait évident que vous êtes la personne adéquate pour apporter une touche scientifique et plus globale à cette journée de rencontre autour de notre production.

    Cette journée sera organisée le dimanche 14 juin après-midi dans le cadre de la semaine bio et sera officiellement inscrite dans le programme établi par « nature et progrès ».
    Elle vise avant tout à rencontrer la clientèle de nos paniers (Bruxelles) et celles de nos marchés (Namur) à qui nous voudrions démontrer que leur acte d’achat contribue à un autre modèle économique durable mais également sensibiliser à l’importance d’une transition de modèle agricole.
    Elle sera par ailleurs ouverte, au delà de notre public cible, à toute personne désirant en apprendre davantage sur nos pratiques et sur les questions d’agroécologie.
    La trame de ce moment d’explication reste encore à préciser, peut-être jugeriez vous par ailleurs important que d’autres intervenants apportent également leurs éclaircissements (nous pensions à Laurent Delcourt ayant réalisé le dossier sur l’agroécologie du CETRI à LLN).

    Nous sommes conscient que votre emploi du temps doit être chargé et que le dimanche est un jour particulier mais nous serions naturellement heureux de pouvoir vous compter parmi nous à cette date.
    Nous n’avons pas envisagé de rémunération pour les intervenants mais nous garantissons bien entendu les défraiements nécessaires, les déplacements si nécessaires depuis Ottignies-LLN ainsi que les repas et boissons.

    Je vous souhaite une excellente fin de semaine et un bon début de printemps,

    Jean-François Aseglio
    Les 3 maraichers.
    0472/71.49.63

  2. Monsieur Baret

    Bonjour,

    Avant tout, une bonne année 2018, pleine de projets éthiques et équitables menés à bien.

    L’agroécologie, la transition, une autre agriculture … beaucoup en discutaillent , et
    quelques uns, comme vous , en parlez en connaissance de cause

    Personnellement, avec mon Elevage de la Petite Suisse, à Lompret, en Belgique j’essaie d’apporter modestement ma pierre à l’édifice avec
    des restaurations de pelouses calcicoles à Lompret, des visites commentées à l’attention des consommacteurs, une attention pour les races bovines à très faible
    effectif comme la Rouge de Flandre, des actions auprès du jeune public, des chantiers citoyens, ….

    L’alternatif est devenu mon credo d’éleveur pour une société meilleure dans un environnement, au sens large, respecté tout en créant des instants de partage avec les citoyens

    Pour cette nouvelle année, je veux prendre mon bâton de pèlerin et j’ai comme projet de démontrer, aux autres éleveurs, la faisabilité de la production de viande bovine éco responsable et aussi la nécessité que chacun agisse pour la préservation du patrimoine génétique de races bovines menacées.
    C’est ainsi que je désire acquérir d’une part des animaux de race Highland , Galloway, Hereford .. et d’autre part des Blaarkop, Bretonne Pie Noire, Maraichine…

    Et, pour être dans l’alternatif de A à Z, je recherche un prêt alternatif de 5000 e

    Par alternatif, j’entends

    – remboursement du capital lors de la vente de viande au travers de mon
    circuit court

    – rémunération du prêteur par un don de colis de viande

    – et un partenariat « plaisir- plaisir » , à discuter

    Ces quelques lignes suscitent, bien évidemment, des questions. Et, j’y répondrai bien volontiers lors d’un entretien à convenir

    Merci pour votre bonne attention à ce présent mail

    Dans l’attente de vous rencontrer , bien à vous et à votre équipe


    Hugues DERZELLE
    0499 63 13 94

    http://www.elevagedelapetitesuisse.be LA VIE DE L’ÉLEVAGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *