Une transition réaliste et légitime

Lors du récent Congrès interdisciplinaire du développement durable, des débats ont porté sur le type d’engagement et le rythme de la transition. Parmi les différents éléments qui vont vers une voie réaliste et positive comme celle prônée par Eloi Laurent, je suis notamment intervenu lors d’une session sur la nécessité d’une triple légitimité : une analyse de la réalité, la légitimation des alternatives, une réelle collaboration entre académiques et société civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *