Science et société : quel impact ?

Au printemps 2013, un débat a fait rage en Belgique sur la proposition du Ministre de la Recherche, Jean-Marc Nollet, de demander que pour toute recherche soit repris l’impact sociétal. Une pétition s’opposant à cette idée a été lancée. Finalement, le ministre a retiré la proposition.  On en débat dans le cadre de la chaire Hoover :

L’impact sociétal de la recherche: on s’en fiche?
Mardi 26/11/13, 12h45-13h55, Salle du Conseil, Leclercq 93, 1 Place Montesquieu, LLN

Midi de l’éthique introduit par Vincianne PIRENNE, historienne, maître de recherche du FNRS, Université de Liège et Philippe BARET, agronome, professeur à l’UCL. Modératrice: Justine LACROIX, politologue, professeure à l’ULB.

Est-il opportun, est-il même acceptable que l’impact sociétal potentiel des projets de recherche soit utilisé comme critère de sélection des projets des chercheurs? Ou que les pouvoirs publics privilégient certains domaines de recherche en raison de l’impact sociétal qu’ils en escomptent? Ou encore que les chercheurs eux-mêmes accordent à cet impact une importance primordiale dans le choix de leurs sujets de recherche et la manière de les traiter? Soulevées par un récent projet de décret de la Communauté française, mais aussi par des dispositions contenues dans divers programmes existants, cette question ne semblent pas trouver de réponse unanime dans nos communauté scientifiques.

Le texte présenté à cette occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *